Tonton Pierre nous a quittés

L’Abbé Pierre Gélineau, mon oncle, est décédé le 16 Décembre 2013. C’était un prêtre passionné par sa mission, profondément humain et accueillant. C’était un scientifique, curieux de tout, un musicien, mais surtout un « honnête homme ».

PierreGelineau

Les obsèques ont été célébrées à Jallais, le mercredi 18 décembre 2013.

Un enregistrement de la messe des obsèques est disponible ici

L’homélie a été faite par l’abbé Louis Forestier, un prêtre  du cours de Pierre.

Le mot d’accueil a été prononcé par l’abbé Jean Pelletier,vicaire épiscopal à Cholet, un ancien élève de Mongazon.

Voici également une homélie de Pierre le jour du jubilé de ses 60 ans de sacerdoce, à la Poitevinière, fin juin 2007 .

Enfin, un article paru dans la presse, qui le décrit bien :

Unanimement estimé de ses proches, des paroissiens et de son entourage, l’abbé Pierre Gelineau est décédé dans sa 91e année.

L’abbé Pierre Gelineau est né à la Haute-Palussière de Notre-Dame-des-Mauges en 1923. Après sept années d’études au petit séminaire de Beaupréau et cinq ans au grand séminaire d’Angers, il est ordonné prêtre le 28 juin 1947. Trois années supplémentaires d’études à la Catho d’Angers lui permettent de décrocher une licence de sciences physiques. Pendant 33 ans, il exerce les fonctions de professeur à l’ins­titution Mongazon d’Angers. Il est en même temps pendant dix ans vacataire à la Catho. À sa demande, en 1983, il quitte l’enseignement pour le minis­tère paroissial. II est alors curé au Plessis-Grammoire-Sarrigné pendant six ans puis, en 1989, curé du Pin-en-Mauges – La Poitevinière. II prend sa retraite en 1998 tout en restant au service des deux paroisses de Jallais et du May.

Vision objective du monde

Érudit, bon vivant, doué d’une grande ouverture d’esprit et d’une forte personnalité, l’abbé Pierre Gelineau était de contact facile et s’adaptait à tous les mi­lieux. Il possédait un sens aigu de la famille. Ayant beaucoup voyagé, il savait communiquer son savoir et son expérience par une vision objective du monde. Ses différents ministères n’ont laissé de lui que d’excellents souvenirs.

La sépulture de l’abbé Geli­neau aura lieu en l’église de Jallais aujourd’hui mercredi à 10 h 30. Elle sera suivie de son inhumation au cimetière de Notre-Dame-des-Mauges.

 

Voici également une courte biographie tirée du site du diocèse: http://catholique-angers.cef.fr/Deces-pretres

Pierre était né le 24 janv 1923 à Notre-Dame des Mauges, Jallais.
Il a été ordonné prêtre le 28 juin 1947.

Voici les principales étapes de son ministère :

1947 : étudiant à la Faculté des Sciences
1950 : professeur à Mongazon
1960 : en outre membre de la Commission. de Musique Sacrée
1969 : en outre chargé d’aumônerie à l’Institution Ste Agnès
1983 : responsable du Plessis-Grammoire, de Foudon et de Sarrigné. Il demeure à mi-temps, professeur à l’institution Mongazon,
1989 : curé du Pin-en-Mauges et de La Poiteviniére,
1996 : prêtre coopérateur de la paroisse nouvelle dont Jallais fait partie
1998 : puis au service de la paroisse Le Sacré-Cœur-des-Mauges
2013. est admis à prendre sa retraite.

Pierre, tu as marqué profondément par ta foi et ton humanité les personnes avec qui tu as vécu: ta famille, tes élèves, tes paroissiens. Merci …

accompagner le bébé souffrant

Le livre de Bénédicte sur l’accompagnement du bébé souffrant est paru chez Chronique Sociale.

Plus d’infos :  http://www.colineau.fr/accompagner/

accompagner le bébé souffrant

4è de couverture :
Accompagner le bébé souffrant
Tisser le lien parent-enfant
Chacun d’entre nous suit un chemin singulier.
Pour certains, il passe par l’épreuve.
Il faut savoir gré à Bénédicte Colineau de nous faire profiter de son expérience et de son savoir acquis au cours de nombreuses années de travailleur social, dans ce petit livre à la fois profond et très pratique qui suit de façon chronologique l’histoire de l’enfant souffrant : sa venue au monde, son séjour initial à l’hôpital, son retour à domicile et son adaptation à la vie familiale. Son intérêt tient, certes, dans la description des étapes du développement de l’enfant et de son adaptation à son handicap et de la façon dont les parents devraient les gérer mais, surtout, dans la manière ouverte, non directive, dont ce processus est abordé pour permettre à chacun de trouver sa voie. Bénédicte Colineau a pris soin d’utiliser un langage simple et accessible à tous, d’éviter les formules médicales ou psychologiques volontiers obscures.
Extrait de la préface
Parents, entourage, professionnels trouveront dans cet ouvrage des repères pour répondre à leurs propres questionnements et poser des actes appropriés et respectueux.