accompagner le bébé souffrant

Le livre de Bénédicte sur l’accompagnement du bébé souffrant est paru chez Chronique Sociale.

Plus d’infos :  http://www.colineau.fr/accompagner/

accompagner le bébé souffrant

4è de couverture :
Accompagner le bébé souffrant
Tisser le lien parent-enfant
Chacun d’entre nous suit un chemin singulier.
Pour certains, il passe par l’épreuve.
Il faut savoir gré à Bénédicte Colineau de nous faire profiter de son expérience et de son savoir acquis au cours de nombreuses années de travailleur social, dans ce petit livre à la fois profond et très pratique qui suit de façon chronologique l’histoire de l’enfant souffrant : sa venue au monde, son séjour initial à l’hôpital, son retour à domicile et son adaptation à la vie familiale. Son intérêt tient, certes, dans la description des étapes du développement de l’enfant et de son adaptation à son handicap et de la façon dont les parents devraient les gérer mais, surtout, dans la manière ouverte, non directive, dont ce processus est abordé pour permettre à chacun de trouver sa voie. Bénédicte Colineau a pris soin d’utiliser un langage simple et accessible à tous, d’éviter les formules médicales ou psychologiques volontiers obscures.
Extrait de la préface
Parents, entourage, professionnels trouveront dans cet ouvrage des repères pour répondre à leurs propres questionnements et poser des actes appropriés et respectueux.


3 réflexions au sujet de « accompagner le bébé souffrant »

  1. A recommander aux parents désorientés par l’annonce soudaine du handicap de leur bébé. Il suggère des attitudes, des moyens concrets pour accueillir de manière positive leur petit, et lui donner le maximum de chances de grandir et de s’épanouir.

  2. Utile pour les parents, et pas seulement

    Cet ouvrage s’intéresse au bébé qui a des problèmes graves de santé après sa naissance, ou handicapé.
    Pourtant je l’ai trouvé pertinent pour nous alors que mon fils était seulement un « bébé aux besoins intenses » (un « babi », ayant beaucoup de régurgitations et coliques et qui pleure beaucoup).

    On y trouve à la fois des explications sur ce que vivent l’enfant et les parents, et des propositions pour bien accueillir, sécuriser, éveiller et éduquer le bébé qui a souffert et/ou connaît des problèmes de santé. Chaque étape est évoquée dans les dimensions pratique, sensorielle et émotionnelle.

    Non seulement le vécu de l’enfant est pris en considération mais aussi celui de la famille, en elle-même (avec les frères et soeurs), et dans son environnement. Est privilégiée une position de bienveillance, de douceur, d’acceptation de l’enfant tel qu’il est, et la même bienveillance à l’égard des parents désemparés!
    J’ai apprécié que les émotions des parents soient abordées sans fard. Ces questions sont négligées dans la plupart des guides sur les bébés… Elles me paraissent pourtant essentielles dans la mesure où « tisser la relation » (le sous-titre) est ce qui permet à l’enfant d’être « porté » par le parent et au parent de mobiliser au mieux ses forces pour son enfant.

    Ma sage-femme me rappelait toujours que chaque pays a une pratique différente des soins au bébé, au Brésil on peut le parfumer tous les jours et en Allemagne espacer le bain de plusieurs jours – elle disait ainsi: une fois que vous êtes bien informé des besoins de votre bébé, choisissez ce qui est bon pour votre elle/lui et vous! Bien sûr qu’il n’y a pas « une » méthode applicable à tous les enfants puisque chacun est unique et chaque situation différente, a fortiori pour les bébé malades ; mais à lire les ouvrages en forme de « mode d’emploi du bébé » ça ne paraît pas évident à tous les auteurs! Ici les propositions de solutions sont toujours présentées comme telles: des propositions, des exemples. On revient toujours à l’essentiel: l’objectif, le principe qui sous-tendent les gestes et l’environnement offerts au bébé. Les parents sont guidés et incités à choisir les solutions adaptées à leur bébé en particulier, en mettant en oeuvre leur créativité et la connaissance qu’ils ont de leur enfant. Il est vrai que cette approche est indispensable pour les bébés avec des « besoins spéciaux » ; la voir décrite d’une façon positive est rassurant et stimulant pour nous en tant que parents.

    Je recommande aussi aux professionnels qui souhaitent prendre en compte la dimension plus humaine au-delà de la « technique médicale » et aux proches, grands-parents par exemple, cherchant à comprendre et aider au mieux.

    La relecture laisse un peu à désirer. En revanche, l’expression est claire: appréciable quand on est très pris par un quotidien chamboulé!

  3. Dans ce livre,l’auteur donne toute sa place à chacun des membres de la famille. Souvent, la fratrie, le conjoint, sont « oubliés », tant le handicap de l’enfant peut phagocyter toute l’énergie de la famille et l’épuiser. Tous les conseils donnés quant à l’importance de l’organisation sont précieux . L’enfant porteur de handicap trouve ainsi toute sa place et peut s’épanouir autant que sa fratrie. Les adresses données à la fin du livre sont également très précieux !! Je recommanderai ce livre à tous ceux que je côtoie et qui peuvent être concernés, que ce soient des professionnels ou non

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *